DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La police britannique pourrait indemniser les victimes des émeutes

Vous lisez:

La police britannique pourrait indemniser les victimes des émeutes

Taille du texte Aa Aa

Les assureurs font déjà leurs comptes. Les violences en Angleterre devraient leur coûter plus de 115 millions d’euros en dédommagements. Ceux qui n’ont pas d’assurance pourraient aussi se voir rembourser directement par la police, pour au moins 115 autres millions d’euros, en vertu d’une loi du XIXè siècle sur les dédommagements en cas d‘émeutes.

“ Les assureurs vont indemniser leurs clients, qu’il s’agisse d’entreprises ou de particuliers, affirme James Dalton, vice-président de l’Association des assureurs britanniques. Les clients doivent contacter leur assurance dès que possible s’ils savent qu’ils vont demander à se faire rembourser. Ensuite, c’est le problème des assurances et du gouvernement d’avoir une discussion sur l’ampleur de la contribution publique à travers le fonds de compensation de la police prévu par la loi sur les émeutes.”

Par ailleurs, l’association des assureurs britanniques a demandé à la ministre de l’Intérieur de porter de 14 à 42 jours le délai pour déposer une demande d’indemnisation.

“ Evaluer le coût financier des émeutes et leur impact sur l‘économie britannique prendra du temps, rapporte le correspondant d’Euronews à Londres, Ali Sheikholeslam. Mais ce sont certainement les petites entreprises qui vont payer le plus lourd tribut. Dans une économie déjà malmenée, avec l’augmentation des réclamations aux assurances et du sentiment d’insécurité, la pression se fait de plus en plus forte pour que le gouvernement intervienne de façon significative.”

“ Evaluer le coût financier des émeutes et leur impact sur l‘économie britannique prendra du temps. Mais ce sont certainement les petites entreprises qui vont payer le plus lourd tribut. Dans une économie déjà malmenée, avec l’augmentation des réclamations aux assurances et du sentiment d’insécurité, la pression se fait de plus en plus forte pour que le gouvernement intervienne de façon significative.”