DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Norvège : la police reconnaît une erreur

Vous lisez:

Norvège : la police reconnaît une erreur

Taille du texte Aa Aa

Un itinéraire trop long. La police norvégienne le reconnaît elle-même. Elle était critiquée pour avoir mis une heure avant d’arrêter l’auteur de la fusillade sur l‘île d’Utoeya le 22 juillet. Elle vient d’admettre qu’elle avait choisi un itinéraire plus long que nécessaire pour aborder sur l‘île.

L‘équipe d’intervention spéciale de la police a embarqué sur un canot à 3,6 km de l‘île alors qu’elle aurait pu partir depuis un quai situé à seulement 670 mètres de l’endroit où le carnage avait lieu.

La police a aussi confirmé qu’Anders Behring Breivik était sous l’emprise de drogues au moment de ses attentats. Il a tué les 69 personnes, dont de nombreux adolescents, lorsqu’il a ouvert le feu sur quelque 600 membres de la jeunesse travailliste réunis pour un camp d‘été sur l‘île.

L’explosion juste auparavant d’une camionnette piégée près du siège du gouvernement norvégien à Oslo a aussi fait huit victimes.