DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cinquième décès provoqué par les émeutes en Angleterre

Vous lisez:

Cinquième décès provoqué par les émeutes en Angleterre

Taille du texte Aa Aa

L’heure du bilan en Angleterre, alors que les violences s’apaisent.

Un homme de 68 ans a finalement succombé à ses blessures, après avoir tenté d‘éteindre lundi soir à Ealing, dans l’ouest londonien, un incendie provoqué par les émeutiers.

La police a ouvert une enquête pour meurtre et a interpelé un suspect, pour meurtre, émeutes et pillages.

Témoignage d’un des pilleurs interrogé par la television britannique Skynews : “On a chopé des TV, des écrans plasma, des PS3, des ordinateurs portables… et d’autres trucs…”. “Et tu ne te sens pas mal? Tu y penses la nuit quand tu t’endors ?”, demande le journaliste. Et le jeune homme de répondre : “non, je regarde mon plasma tout neuf. C’est comme un noël avant l’heure”.

Sur le terrain la riposte contre les émeutiers, qualifiés par David Cameron de “voyous opportunistes”, prend une nouvelle envergure.

Après le renfort des effectifs policiers, l’autorisation d’user de canons à eau et de balles en plastique, le Premier ministre veut aller plus loin dans la dissuasion.

Il annonce que les forces de police – ils sont notamment 16 000 déployés à Londres – pourront désormais enlever les foulards, les masques ou les cagoules des émeutiers.

Le couvre-feu est également envisagé, et le recours à l’armée n’est pas exclu.