DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Royaume-Uni : critiquée, la police contre-attaque


Royaume-Uni

Royaume-Uni : critiquée, la police contre-attaque

Accusées d’avoir manqué d’efficacité pour empêcher les émeutes de ces derniers jours, les forces de l’ordre ont mis en place un vaste dispositif. Objectif : interpeller les casseurs et les voleurs présumés.

Résultat : plus de 1200 personnes arrêtées.

Autre méthode : inciter à la délation. La police publie dans la presse des photos de suspects qui ont été enregistrées par des caméras de surveillance. A Birmingham, ces portraits sont même diffusées sur un écran géant dans le centre-ville.

“Nous voulons d’assurer aux citoyens qui connaitraient l’identité de ceux qui ont commis ces actes de violence et de vandalisme insensés dans notre ville, que les coupables devront rendre des comptes devant la justice”, explique Sean Russell de la police de Birmingham.

Le premier ministre David Cameron a critiqué le manque de réaction de la police. A Londres, elle n’avait mobilisé que 6 000 hommes samedi dernier avant que les effectifs ne passent à 16 000 mardi.

Le chef de l’opposition travailliste Ed Miliband rejette ces attaques. Il pointe du doigt une baisse de 20% du budget de la police par le gouvernement Cameron.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Portugal : feu vert pour la 2e tranche d'aide