DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La contestation sociale en Israël entre dans sa cinquième semaine

Vous lisez:

La contestation sociale en Israël entre dans sa cinquième semaine

Taille du texte Aa Aa

Voilà plus d’un mois que les indignés israéliens sont installés sur le boulevard Rotschild à Tel-Aviv. Ils continuent à réclamer plus de justice sociale.

Parmi leurs revendications, entre autres, le droit au logement, une baisse de la TVA ou encore l’augmentation du salaire minimum.

“Nous aimons ce pays, et nous voulons vivre et grandir ici, mais c’est impossible car tout est si cher.” dit cette jeune femme. “C’est pour cela que nous sommes ici, nous les jeunes.”

Face à cette pression, Benjamin Netanyahou est prêt à infléchir son approche ultra-libérale de l‘économie. Mais il met en garde contre les risques de banqueroute de l’Etat, à l’instar des pays européens.

“Nous devons agir de façon responsable sur le plan fiscal, tout en conservant une sensibilité sociale – il faut allier les deux.” a-t-il déclaré.

Pour la première fois samedi soir, les manifestations se sont étendues à 12 villes d’Israël. Le plus grand rassemblement a eu lieu à Haïfa. D’après la police, ils étaient 50 000 à travers tout le pays, le double selon les organisateurs.