DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les "indignés" israéliens maintiennent le cap

Vous lisez:

Les "indignés" israéliens maintiennent le cap

Taille du texte Aa Aa

Une foule compacte dans les rues de Haïfa, la capitale du nord d’Israël. 20.000 à 30.000 personnes se sont rassemblées hier soir pour un concert en plein air, et surtout pour protester contre la vie chère en Israël.

Depuis le début du mouvement de contestation à la mi-juillet, le slogan reste sensiblement le même : “le peuple exige la justice sociale”.

Mais les revendications, qui se limitaient jusque ici à dénoncer les prix élevés de l’immobilier, se sont vite élargies : baisse du pouvoir d’achat, coûts excessifs des produits alimentaires et de l‘éducation. Le mouvement qui a démarré il y a un mois avec l’apparition des premières tentes au coeur du quartier chic de Tel Aviv résonne désormais du Nord au Sud.

Soutenues par une très large majorité d’Israéliens, ces actions de protestation embarrassent aussi le premier ministre Benjamin Netanyahu, qui s’est empressé de créer une commission spéciale. Censée réfléchir à de nouvelles réformes avec l’aide des partenaires sociaux, elle présentera ses recommandations dans un mois.