DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sarkozy et Merkel ont l'avenir de la zone euro entre leurs mains

Vous lisez:

Sarkozy et Merkel ont l'avenir de la zone euro entre leurs mains

Taille du texte Aa Aa

Ils sont condamnés à s’entendre. Une fois n’est pas coutume, le couple franco-allemand est à la une mais cette fois c’est pour une rencontre que les analystes s’accordent à définir comme cruciale. Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont l’avenir de la zone euro entre leurs mains. Ils doivent trouver des solutions, ensemble, et ils devront pour cela surmonter leurs divergences.

Les deux grandes puissances de l’Union ne sont pas touchées de la même manière par la crise. Autrefois tandem, c’est Berlin aujourd’hui qui mène le couple.

Si le Président français a fini par écourter ses vacances pour réunir son cabinet de crise, c’est que l’urgence est davantage côté français. La France affiche zéro de croissance et commence à faire douter les investisseurs. Nicolas Sarkozy est en fin de mandat avec une côte de popularité au plus bas. Pas question pour lui de laisser à son successeur une situation chaotique. Le problème est qu’il est est en campagne et bénéficie donc d’une marge de manœuvre est réduite.

De son côté, la chancelière allemande, dont la coalition au pouvoir engrange les défaites électorales depuis des mois, est sous pression de ses alliés libéraux et de son opinion publique. De part et d’autre, elle essuie le scepticisme à l‘égard de la monnaie unique, comme des partenaires européens. Les allemands ont de plus en plus le sentiment que l’Allemagne paie pour les autres,.

Que faire? Depuis longtemps le fonctionnement de la monnaie unique n’est pas satisfaisant. Avec la crise actuelle, le concept initial de gouvernance a volé en éclat. Il faut donc réformer et l’Europe doit renforcer sa gouvernance économique, par le biais peut être de réunions régulières de ses dirigeants et d’un renforcement du rôle d’Herman Von Rompuy.

Mais cette réforme soulève des questions difficiles. Trois terrains sont glissants, la solidarité, l’efficacité et la légitimité. Jusqu’où les Etats et les peuples sont ils prêts à aller pour sauver l’euro? Les mesures d’austérité qui frappent de plein fouet, certains Européens sont très mal vécues et mal comprises.

Ce qui est certain, c’est que ni l’un ni l’autre de Sarkozy ou Merkel – le couple dont les analystes s’accordent à dire que le rôle moteur est tout ce qui fait tenir la monnaie unique et la zone euro – ne sont actuellement en mesure d’imposer des mesures spectaculaires. C’est pourtant ce qu’attendent les marchés pour s’apaiser.