DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vague d'attentats sanglants dans une douzaine de villes irakiennes

Vous lisez:

Vague d'attentats sanglants dans une douzaine de villes irakiennes

Taille du texte Aa Aa

L’Irak a vécu une journée d’enfer. Pas moins d’une douzaine de villes ont été frappées, Kout la plus durement, tout au long de la matinée. Le bilan est d’au moins 66 morts, et devrait s’alourdir car plus de 230 personnes ont été blessées, certaines grièvement.

C’est un double attentat à la bombe qui a semé la mort dans le centre-ville bondé de Kout. Dans la capitale irakienne Bagdad, quatre attaques ont eu lieu. “C’est une voiture piégée qui a explosé ici”, témoigne un habitant de Bagdad. “Je ne sais pas comment elle a pu entrer dans cette zone malgré les nombreux contrôles”.

Cette vague d’attaques à travers tout le pays est sans précédent depuis le début de l’année. L’armée irakienne montre du doigt des groupes liés à Al-Qaïda. “Il s’agit de miner la confiance des forces de sécurité”, estime un général.
A Najaf, dans le sud, deux voitures piégées visaient effectivement un poste de police. La plupart des morts et des blessés sont des policiers.
A Tikrit, deux faux policiers kamikazes se sont fait exploser dans les locaux de la section anti-terroriste. Trois agents des forces de sécurité ont été tués. A Kirkouk en revanche, ce sont avant tout des civils qui ont été victimes des attentats.