DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un homme d'affaires défenseur des femmes voilées en Belgique et en France

Vous lisez:

Un homme d'affaires défenseur des femmes voilées en Belgique et en France

Taille du texte Aa Aa

Il a de l’argent, et il a décidé de le dépenser pour une cause inattendue. Rachid Nekkaz est un homme d’affaires français. C’est en Belgique qu’il a accomplit son premier geste mercredi. Il a donné 50 euros à chacune des deux premières femmes qui devaient payer cette amende pour avoir porté le voile intégral en public. La loi belge l’impose depuis le 23 juillet dernier.

“Pour moi, témoigne l’une des femmes, c’est un choix libre. J’ai porté le voile toute seule il y quatre mois. Je ne suis pas mariée, je suis chez mes parents et mes parents ne sont pas pour ça. Ils ne m’ont jamais dit de le porter”. “Je suis pour une loi qui condamne sévèrement les maris qui obligent leurs femmes à porter le niqab et qui les séquestrent, explique Rachid Nekkaz. Mais je suis pour qu’on laisse ces femmes circuler librement dans la rue, car la liberté de circulation, c’est la chose la plus fondamentale dans une démocratie”.

Et l’homme d’affaires français ne compte pas en rester là. Il veut porter plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme. Le maire de Saint-Josse, près de Bruxelles, lui fait une autre suggestion: “S’il a trop d’argent, j’ai des bonnes idées pour lui faire payer un certain nombre de choses pour la commune de Saint-Josse qui a quand même 154 nationalités et toute la difficulté financière que l’on connaît”. Rachid Nekkaz pourrait relever le défi. Il a prévu un fonds d’un million d’euros pour rembourser toutes les amendes infligées aux femmes voilées en Belgique et en France.