DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'étau se resserre autour de Tripoli

Vous lisez:

L'étau se resserre autour de Tripoli

Taille du texte Aa Aa

A l’Ouest, au Sud et à l’Est, les rebelles se rapprochent de la capitale. Ils ont pris le contrôle de la raffinerie de Zawiyah. Un de leur porte-parole affirme que l’oléoduc qui alimente Tripoli a été rompu: cet approvisionnement en pétrole est vital pour faire fonctionner la ville.

La prise de contrôle de la raffinerie est le fruit de violents combats, ayant fait au moins neuf morts et 45 blessés côté rebelle.

Après plusieurs jours d’affrontements, les insurgés se sont aussi emparés de Gharyan, à 80 kilomètres au Sud de Tripoli.

En s’emparant de Zawiyah, les rebelles ont pris le contrôle de l’autoroute vers la Tunisie, principale voie d’approvisionnement pour la capitale. C’est pourquoi les habitants de Tripoli sont de plus en plus inquiets:

“Dans quelle situation nous sommes? Nous sommes confrontés à un blocus aérien et ils nous ferment les frontières: nos stocks vont s‘épuiser, on manque de tout.” témoigne ce boulanger.

La ville de Tripoli est donc presque en état de siège. 300 000 ressortissants étrangers se trouvent encore dans la capitale libyenne. Le chef des rebelles craint un véritable massacre, étant donné l’acharnement de Kadhafi.