DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bachar al-Assad lâché par la communauté internationale

Vous lisez:

Bachar al-Assad lâché par la communauté internationale

Taille du texte Aa Aa

La communauté internationale multiplie les menaces de sanctions contre Bachar al-Assad. Pour la première fois depuis le début de la répression il y a 5 mois, les Occidentaux, Etats-Unis en tête, exhortent le président syrien à quitter le pouvoir. Un appel à sanctions qui s’est aussi propagé à l’ONU :

“Le conseil de sécurité réfléchit à la mise en place d’une résolution et de mesures visant à renforcer les moyens de pression sur les responsables du régime, a déclaré Philip Parham, ambassadeur adjoint de la Grande-Bretagne à l’ONU.”

Principales sanctions envisagées contre Damas : un embargo sur les armes ou encore le gel des avoirs syriens.

“Assad fait obstruction à son peuple. Pour le bien du peuple syrien, le temps est venu pour lui de démissionner et de laisser les Syriens eux-mêmes se charger de conduire la transition, et c’est cet objectif sur lesquels nous allons continuer de travailler, a déclaré la secrétaire d’Etat américiane Hilary Clinton.”

Et le principal intéressé continue de faire la sourde oreille à ces menaces, se contentant d’affirmer que les opérations de l’armée et de la police contre les manifestants avaient désormais cessé. Faux, répondent les organisations de défense des droits de l’homme. Elles évoquent notamment le cas de ces 26 personnes, dont un adolescent de 13 ans, abattues par les forces syriennes dans un stade, alors qu’elles avaient les yeux bandés.