DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Norvège, "les armes de la démocratie" contre la violence

Vous lisez:

En Norvège, "les armes de la démocratie" contre la violence

Taille du texte Aa Aa

Une salle de concert illuminée par des bougies et des lampions ; 6 700 participants, roi, reine, princesse, chefs d’Etat et de gouvernement, familles

de victimes et rescapés : la Norvège a, dimanche, rendu hommage aux 77 victimes de la tuerie du 22 juillet à Oslo, à travers une cérémonie solennelle très émouvante, pendant laquelle les noms des disparus ont été lus, un par un, par des comédiens.

Le Premier ministre, Jens Stoltenberg, a lancé un appel à “l’ouverture et la tolérance” et prononcé un discours aux antipodes du geste commis il y a un mois par un extrémiste se présentant comme un adversaire de l’islam et du multiculturalisme.

“Où qu’il vive, quel que soit le Dieu pour lequel il prie, chacun de nous peut assurer sa part de responsabilités, chacun peut être un garant de la liberté, a-t-il lancé. Ceux qui recourent à la violence, nous les combattrons avec toutes les armes de la démocratie. Ensemble, nous créons des liens inaltérables de bienveillance, de démocratie et de sécurité. C’est notre arme contre la violence”. Une conclusion qui lui a valu de longs applaudissements.

Pour l’occasion, le groupe norvégien de musique pop

A-ha est remonté sur scène,un an après sa séparation. Une autre manière d’afficher l’unité d’un pays face au drame…