DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

DSK : dernier épisode judiciaire avant le retour en France

Vous lisez:

DSK : dernier épisode judiciaire avant le retour en France

Taille du texte Aa Aa

Les images ont tourné en boucle : un homme abattu, hagard, qui doit répondre de 7 chefs d’accusation, dont tentative de viol. Le charismatique patron du FMI a perdu de sa superbe. Le déshonneur est public, et son écho, planétaire.

Près de quatre mois plus tard, le dossier est classé. Revers de fortune pour DSK. Pas vraiment blanchi, mais libre. Libre, notamment de retourner en France.

Cette affaire, un “gâchis” pour de nombreux camarades socialistes, a ruiné ses chances dans la course à la présidentielle française. Il en était devenu le favori.

Retour sur la primaire de 2006, les socialistes lui préfèrent alors Ségolène Royal. Et puis, à la faveur d’un éloignement imposé par son mandat de directeur du FMI, à Washington,

DSK est plébiscité, par son propre camp et par une majorité de français, pour battre Nicolas Sarkozy en 2012.

La crise financière est passée par là, le brillant économiste volant au chevet des pays en difficulté s’est forgé une aura de chef d’Etat.

Loin des yeux, et près du coeur des français il prépare, silencieusement, la feuille de route, qui doit le conduire à la primaire socialiste. Jusqu‘à ce qu‘à ce cauchemar judicaire.

Aujourd’hui, l’abandon des poursuites contre DSK est vécu comme un soulagement au PS.

“Si vous me demandez mon sentiment, je crois que, quoi qu’il ait été dit, un homme qui a des compétences comme DSK peut-être utile a son pays.” estime François Hollande, candidat à la primaire socialiste.

DSK a-t-il un avenir politique en France?

Après que l’Affaire Diallo a écorné son image auprès des français, l’ex-patron du FMI doit se dépêtrer de l’autre affaire, l’affaire Tristane Banon, qui selon l’avocat de cette plaignante, “ne fait que commencer.”