DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'hôpital en fonction à Tripoli manque de tout

Vous lisez:

L'hôpital en fonction à Tripoli manque de tout

Taille du texte Aa Aa

On se demande presque si la situation est plus effroyable dans les rues de Tripoli, où les combats sont féroces, où à l’abri dans le seul hôpital encore en fonction de la capitale libyenne. A cause du manque de matériel médical, de personnel, de médicaments, d’hygiène, les blessés meurent trop souvent. Les rares médecins sont à bout. “Nous avons besoin de plus de docteurs, de chirurgiens, d’orthopédistes, d’anesthésistes, explique l’un des médecins. Nous avons besoin aussi d’infirmières, de techniciens pour les radiographies. Tout le monde peut apporter de l’aide”.

Plusieurs enfants blessés par des snipers risquent la gangrène. Un père est effrayé. “Pas de médicaments, dit-il, pas de nourriture ni d’eau, et des tirs partout autour de l’hôpital, nous avons peur !” Actuellement, un médecin doit s’occuper de 25 patients dans le seul hôpital de Tripoli. Le Comité international de la Croix-Rouge vient d’envoyer une de ses équipes en renfort.