DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les rebelles auraient pris d'assaut l'une des portes principales du QG de Khadafi

Vous lisez:

Les rebelles auraient pris d'assaut l'une des portes principales du QG de Khadafi

Taille du texte Aa Aa

C‘était la stratégie des insurgés. Entrer par cette porte située à l’ouest du site pour déplacer les combats dans l’enceinte du complexe.
 
La bataille pour la prise de contrôle de Tripoli continue. Les affrontements durent depuis des heures maintenant. L’Otan aurait mené un raid aérien sur Bab al Aziziah. 
Si l’organisation n’a pas confirmé cette  information, elle assure néanmoins
avoir déployé des avions supplémentaires au-dessus de Tripoli et être décidée à continuer ses opération en Libye, quitte à bombarder les forces de Kadhafi si celles-ci persistaient à se battre. 
 
Un porte-parole de l’Otan a assuré que les forces pro-Kadhafi étaient sévèrement affaiblies. Selon la chaîne al-Jazira, ces dernières battraient en retraite à Syrte et à Al Jafra dans le sud. Les rebelles avanceraient, eux, sur le front Est, en direction de Syrte, la ville natale de Mouammar Khadafi.   
 
Les combats font rage, c’est une certitude, reste une inconnue, on ne sait toujours pas ou se trouve réellement Mouammar Khadafi. En revanche,  Son fils Seif al islam lui est bien visible. La nuit dernière, il est descendu dans l’hôtel où résident de nombreux reporters étrangers pour démentir son arrestation. Une arrestation dont s‘étaient pourtant félicités les rebelles libyens hier mais dont la Cour pénale assure n’avoir jamais eu confirmation. Seïf al-Islam est accusé de crimes contre l’humanité.
 
Par ailleurs, d’intenses combats ponctués de tirs d’artillerie ont eu lieu dans la matinée à proximité de l’hôtel Rixos, celui qui abrite les journalistes étrangers.  
 
Enfin, à l’international, alors que le Nigeria appelle Khadafi à déposer les armes, le gouvernement Maltais vient de reconnaître officiellement  le Conseil national de transition (CNT) comme représentant légitime du peuple libyen.