DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dominique Strauss Kahn est libre mais il n'en a pas encore fini avec la justice

Vous lisez:

Dominique Strauss Kahn est libre mais il n'en a pas encore fini avec la justice

Taille du texte Aa Aa

Après trois mois d’une rocambolesque affaire, un juge new-yorkais a ordonné hier l’abandon des poursuites contre l’ex-directeur général du FMI. Suivant la demande du procureur, il a classé l’affaire sur le plan pénal. Selon eux, Nafissatou Diallo a menti plusieurs fois aux enquêteurs et elle a perdu sa crédibilité de témoin. Elle accusait DSK de l’avoir sexuellement agressé le 14 mai dernier dans une chambre de l’hôtel Sofitel à Manhattan.

Un soulagement pour l’ancien ministre français :

“J’ai hâte de rentrer dans mon pays mais j’ai encore quelques petites choses à faire avant de pouvoir partir et je m’exprimerai plus longuement quand je serai de retour en France”.

Dominique Strauss Kahn devait récupérer son passeport ce mercredi mais l’affaire qui l’oppose à Nafissatou Diallo va se jouer aussi sur le plan civil. Elle souhaite obtenir des dommages et intérêts.

Parallèlement, DSK est accusé de tentative de viol sur la jeune romancière française Tristane Banon. Son avocat et l’un de ceux de Nafissatou Diallo veulent continuer leur combat judiciaire. Douglas Wigdor s’est voulu confiant et il a rappelé que de nombreuses femmes l’avait contacté pour témoigner contre Dominique Strauss Kahn.

L‘épreuve judiciaire n’est donc pas terminée pour l’ex-directeur général du FMI. Le calendrier présidentiel qu’il avait un temps envisagé s’est mué en agenda judiciaire dont la durée est à ce jour inconnue.