DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Steve Jobs quitte le devant de la scène

Vous lisez:

Steve Jobs quitte le devant de la scène

Taille du texte Aa Aa

Le gourou d’Apple démissionne du groupe qu’il a cofondé à la fin des années 70, dans le garage familial, au coeur de la silicone valley.

Parmi ses principaux faits d’armes : l’Ipod le baladeur numérique lancé en 2001, l’Iphone, qui signe en 2007 l’entrée fracassante d’Apple sur le marché de la téléphonie mobile, et puis l’Ipad, qui inaugure le marché des tablettes numériques.

A 56 ans, le patron avant-gardiste sera remplacé par Tim Cook, qui assurait l’intérim ces derniers mois.

Une passation de pouvoir, dont l’annonce a fait chuter l’action d’Apple d’environ 7% mercredi soir.

“ Il se peut qu’il y ait, du point de vue des investisseurs, cette crainte qu’Apple va imploser, avance Tim Bajarin, analyste et Président le société Creative Strategies.

Ce qui est vraiment loin d‘être juste. C’est une des compagnies qui marche le mieux dans le monde, avec les meilleures perspectives de croissance et les plus abondantes réserves d’argent.

Je m’attends même à ce qu’Apple, à défaut d‘être fragilisée, aille encore plus loin.”

Steve Jobs va assurer la présidence du Conseil d’administration d’Apple, il devrait donc continuer de veiller au grain. Il n’empêche, les inquiétudes sur l’avenir de la compagnie émergent de toute part.

Alors Apple est-il dissociable de Steve Jobs ?

“ Je ne pense pas qu’Apple va rester aussi innovant, car le cerveau, les idées, c’est Steve Jobs”, estime ce résident munichois.

“ Je ne pense pas que seul Steve Job tenait la compagnie, Apple peut continuer sans lui”, renchérit cet autre allemand interrogé à Munich.

Directeur Général depuis 2000 de la marque à la pomme, Steve Jobs était en congé maladie depuis le mois de janvier pour une durée et une raison indéterminées.

L’action Apple a à nouveau chuté ce jeudi à l’ouverture des marchés américains, de 2,04%.