DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Steve Jobs s'en va, Apple perd de sa valeur boursière

Vous lisez:

Steve Jobs s'en va, Apple perd de sa valeur boursière

Taille du texte Aa Aa

Jeudi les marchés boursiers ont pris la mesure de la démission de Steve Jobs le gourou de Apple : le titre était en baisse de 1% quelques heures après l’ouverture de l’indice Nasdaq à New York.

Peu de temps après sa première cotation, l’action Apple valait 3 dollars et 59 cents nous étions en 1981. Et puis, petit à petit à mesure que la marque à la pomme innovait en sortant ses produits révolutionnaires : le Mc Intosh en 1984, le premier iMac en 1998; l’iPod en 2001, l’iPhone en 2007 et la dernière en date des trouvailles de Apple, l’iPad en 2010. Résultat, le cours de l’action Apple a été multiplié par cent en 30 ans.

Steve Jobs qui passe la main aujourd’hui, a été le chef d’orchestre de toute cette success story.

“Steve Jobs était très créatif, propulsant Apple en avant, affirme Fidel Helmer de Hauck & Aufhäuser à Francfort. Et je peux imaginer que tout ceci va se calmer un petit peu maintenant”.

A la bourse de Séoul le titre Samsung, le plus sérieux concurrent de Apple, a terminé en hausse de 2,4% jeudi. Ceci dit, même avant la démission de Steve Jobs, le groupe sud-coréen était de plus en plus confiant dans sa capacité à détrôner Apple sur le marché des smartphones avec une progression annuelle de 500% de ses ventes au deuxième trimestre contre seulement 120% pour Apple.