DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye: les deux camps sont accusés d'exactions

Vous lisez:

Libye: les deux camps sont accusés d'exactions

Taille du texte Aa Aa

Amnesty International a appelé à l’arrêt des tortures et mauvais traitements pratiqués selon les témoignages tant du côté des rebelles que parmi les forces loyalistes en Libye.

Dans un hôpital de Tripoli, au moins 80 personnes sont mortes apparemment faute de soins. Le personnel soignant auraient été tenu à distance par des pro-Kadhafi pendant plusieurs jours.

Commandement unifié

Par ailleurs, les combattants rebelles libyens vont être placés sous un commandement unifié et intégrés au sein d’une nouvelle armée nationale après une période de transition. C’est l’annonce faite hier par un responsable de l’insurrection armée à Tripoli. La veille, les insurgés indiquaient qu’ils installaient leur gouvernement dans la capitale.

Le moral est au beau fixe. Les rebelles se réjouissent également d’avoir pris hier le contrôle du poste de Ras Jdir. Le principal poste frontalier avec la Tunisie.

L’autre point de passage entre la Tunisie et la Libye à Dehiba, dans le sud, était tombé aux mains de l’insurrection en avril dernier.

Avec AFP