DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : défections dans l'armée et menace d'embargo européeen sur le pétrole

Vous lisez:

Syrie : défections dans l'armée et menace d'embargo européeen sur le pétrole

Taille du texte Aa Aa

La vigueur des appels à la démission du président al Assad ne faiblit sous aucun prétexte.

Qu’il s’agisse de Rastan, dans la province de Homs, où des blindés se sont déployés ce lundi à l’aube avant d’attaquer à la mitrailleuse lourde le centre ville, ou qu’il s’agisse de Homs, la répression, réitérée, sanglante, ne parvient décidément pas à mater la révolte. Pire, les troupes syriennes enregistrent des défections de plus en plus nombreuses. A Homs, justement, mais aussi dans la province de Deir Azzor, d’Idleb, et plus récemment, à Damas, où sont pourtant concentrées les unités les plus loyales au régime.

Evoqué il y a quelques jours, l’embargo européen sur l’importation de pétrole syrien serait en passe d‘être décrété. Peut-être d’ici à la fin de la semaine selon des sources diplomatiques. L’UE achète 95 % du pétrole exporté par Damas, ce qui représente entre 25% et 30% des recettes du pays, soit une manne non négligeable dans le financement de la répression.