DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Immersion dans l'hôpital des kadhafistes

Vous lisez:

Immersion dans l'hôpital des kadhafistes

Taille du texte Aa Aa

Alors que le CNT (Conseil national de transition libyen) promet un procès équitable à tous les anciens soldats de Kadhafi, l’un de nos envoyés spéciaux a pu se rendre hier dans un hôpital où sont soignés ceux qui ont été blessés en combattant pour le régime. Le lieu et le nom de ce centre sont tenus secrets pour des raisons de sécurité.

Assis dans son lit, l’un des blessés raconte : “Ils m’ont dit de venir me battre avec eux, contre ceux qu’ils qualifiaient de traitres et de mercenaires. Et puis ils nous ont donné des armes.”

Un autre raconte qu‘à Buslim, un quartier de Tripoli, la moitié des soldats de Kadhafi étaient en prison lorsqu’ils ont été libérés par les loyalistes. “J’espère que Mouammar Kadhafi sera puni par Dieu”, conclut-il.

Ces hommes craignent des représailles de la population qui a été victime de la violente répression du régime libyen ces derniers mois.

Difficile de savoir combien de mercenaires oeuvraient pour Kadhafi, mais il y en avait sans doute plusieurs milliers selon notre envoyé spécial Jamel Ezzedini. Certains se battaient pour de l’argent, rien à voir avec une quelconque idéologie. Certains ont été tués, d’autres ont fui le pays. Et puis il y a ceux qui sont hospitalisés. Ils attendent d‘être jugés et espèrent un procès équitable.