DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retour à la prison d'Abou Salim pour deux ex-prisonniers de l'ère Kadhafi

Vous lisez:

Retour à la prison d'Abou Salim pour deux ex-prisonniers de l'ère Kadhafi

Taille du texte Aa Aa

Aux côtés de notre envoyé spécial à Tripoli, Jamel Ezzedini : Younes et Abu Baker. Le premier a passé 16 ans dans cette prison de haute sécurité de la capitale libyenne et le second 15 ans.

Libérés le 24 août dernier par les rebelles au début de la bataille de Tripoli, ils refont avec émotion le chemin jusqu‘à leurs cellules et leurs années de plomb.

“Dieu nous a offert un cadeau en 1998. Dans cette cellule, dans le plafond, il y avait un trou avec une radio cachée dedans. Tous les prisonniers pouvaient l‘écouter. Dieu a rendu les gardes aveugles, ils ne l’ont pas vus, c‘était juste une radio”, raconte Younes.

Dieu est partout. Dans la cour, on avance avec des prières, des poèmes écrits sur les murs. Une lueur d’espoir dans cet univers carcéral très sombre souvent synonyme d’enfer et de tortures comme l’explique avec émotion Abu Baker : “Quand les gardiens voyaient un prisonnier violer les règles, comme regarder vers le ciel, ils l’arrêtait, ils faisaient rentrer tous les autres prisonniers dans leurs cellules. Un groupe de gardiens arrivait, l’attaquait, le torturait et le battait”.

Des crimes déjà dénoncés par Amnesty International.

“Les histoires de Younes et d’Abu Baker ne diffèrent pas de celles de centaines d’autres récits de prisonniers passés par cette si tristement célèbre prison d’Abou Salim. Pendant des années, les tortures et les humiliations furent leurs pain quotidien. Cette période longue et difficile a meurtri leur chair mais elle n’a jamais pu atteindre leur foi en un avenir meilleur pour la Libye, très loin des diatribes de Kadhafi”, explique notre envoyé spécial.