DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran tend la main aux insurgés libyens

Vous lisez:

L'Iran tend la main aux insurgés libyens

Taille du texte Aa Aa

A l’occasion des célébrations de la fin du Ramadan, l’Ayattolah Ali Khamenei a salué la victoire du peuple musulman libyen.

Le guide suprême du régime des mollahs a toutefois appelé le Conseil national de transition au pouvoir à Tripoli à se méfier de ses alliés occidentaux.

Si Téhéran a toujours condamné l’intervention armée de l’OTAN, l’Iran affirme avoir discrètement fourni de l’aide humanitaire à la rébellion libyenne avant la chute du colonel Kadhafi.

Lundi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Akbar Salehi, a invité le chef du CNT, Moustafa Abdeljalil, à se rendre à Téhéran, insistant sur le développement des relations entre la République islamique d’Iran et la Libye.

Les relations entre le régime des mollahs et Mouammar Kadhafi ont toujours été exécrables.

A l’origine de la brouille : la disparition, lors d’une visite en Libye en 1978, de Moussa Sadr, un chef religieux chiite libanais d’origine iranienne. Une disparition jamais élucidée.

Téhéran accuse le régime de Kadhafi d’en être responsable. Aujourd’hui, l’Iran compte sur le CNT pour faire la lumière sur cette affaire.