DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : les noirs persécutés

Vous lisez:

Libye : les noirs persécutés

Taille du texte Aa Aa

Soupçonnés d‘être des mercenaires à la botte de Kadhafi, les migrants noirs se réfugient dans des camps de fortune pour échapper à la vindicte populaire. Dans une ville portuaire située l’ouest de Tripoli, Kinsley, un maçon nigérian, témoigne. “Les gens d’ici n’aiment pas les Noirs. Au début des combats, ils nous cherchaient partout. Ils enfonçaient les portes, nous tapaient dessus et nous volaient. Il ne nous restait plus qu‘à courir pour sauver nos vies”

Un autre ouvrier, qui refuse d‘être identifié, est également originaire du Nigéria. Pour lui, pas question de revenir en Libye. Il ne veut plus entendre parler de ce pays.

Un millier de migrants originaires du Ghana ou encore du Sénégal ont trouvé refuge dans ce seul camp. Mais les ONG ne parviennent pas à leur venir en aide comme l’explique Simon Burroughs, de Médecins sans frontières. “Le problème le plus important auquel nous devons faire face c’est l’insécurité. Ils n’ont pas accès aux soins. En réalité ils vivent dans des conditions inhumaines”.

Cachés sous de frêles embarcations, ces réfugiés ont l’espoir de pouvoir embarquer vers l‘étranger le plus rapidement possible.