DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

John Devlin, secouriste

Vous lisez:

John Devlin, secouriste

Taille du texte Aa Aa

John Devlin s’est proposé pour être secouriste à Ground Zero suite aux attaques du 11 septembre. Il a travaillé sur « La pile », nettoyant les débris des décombres des Tours jumelles en passant au crible les gravats à la recherche de restes humains.

Sept ans après les attaques, on lui a diagnostiqué un cancer de la gorge. Une maladie reconnue par son gouvernement local comme conséquence directe du travail qu’il a effectué à Ground Zero mais pas par le Gouvernement Fédéral des États-Unis. Il pense que celui-ci n’a pas réussi à protéger ceux qu’il appelle « Les Patriotes », ceux qui ont voulu faire face au terrorisme. La législation mise en place pour indemniser les secouristes (connue sous le nom de Loi Zadroga), fournit à ceux qui, comme John Devlin, ont fait un sacrifice physique, une aide financière pour couvrir les frais médicaux. Mais John Devlin ne décolère pas en sachant que le montant alloué à la loi a été réduit au Congrès et dit que s’il devait y avoir une nouvelle attaque du même genre, il serait le premier à prévenir les syndicats que les politiciens à Washington sont loin d’avoir tout fait pour les aider, lui et ses collègues à Ground Zero.

Vidéo en anglais

Témoignage de Ken George, secouriste