DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les grandes puissances au chevet de la Libye renaissante

Vous lisez:

Les grandes puissances au chevet de la Libye renaissante

Taille du texte Aa Aa

Une conférence consacrée au futur politique et économique de la Libye était organisée ce jeudi à Paris.

D’ores et déjà, quinze milliards de dollars d’avoir libyens ont été débloqués.

Nicolas Sarkozy, le président français :

“L’argent qui a été détourné par Kadhafi et ses proches doit revenir aux Libyens et tous, nous nous sommes engagés à débloquer l’argent de la Libye d’hier pour financer le développement de la Libye d’ aujourd’hui.”

La conférence s’est déroulée en présence de hauts responsables rebelles libyens. Ils ont appelé tous les Libyens à la réconciliation et au pardon.

Mustafa Abdel Jalil, président du Conseil National de Transition libyen :

“Je voudrais m’adresser au peuple libyen : nous comptons sur vous, la communauté internationale compte sur vous. Vous avez entre vos mains plusieurs choses à prouver. Il faut respecter nos engagements. Il faut aussi introduire la paix et la stabilité en Libye. Enfin, le pardon et la tolérance.”

Les dirigeants de l’Otan ont dans le même temps annoncé que les opérations militaires se poursuivaient tant que Kadhafi, introuvable, restait une menace.

L’ONU, quant à elle, veut envoyer rapidement une mission dans le pays.

Cela fait exactement 42 ans que le colonel Kadhafi a pris le pouvoir.