DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les 27 frappent au portefeuille de la Syrie

Vous lisez:

Les 27 frappent au portefeuille de la Syrie

Taille du texte Aa Aa

La Syrie dans le colimateur des diplomaties européennes. En plus de l’embargo pétrolier en vigueur depuis samedi, les ministres des affaires étrangères des 27 réunis en Pologne ont réfléchi à de nouvelles sanctions pour faire plier Bachar el-Assad, si la répression se poursuit. La France et l’Allemagne envisagent notamment de faire adopter une nouvelle résolution à l’ONU pour sanctionner le régime.

“Hier, nous avons adopté de nouvelles mesures restrictives ciblées pour tenter de priver le régime de ses revenus financiers. Notre objectif politique est de mettre une pression économique sur le régime pour faire cesser l’effusion de sang, et pour aider le peuple syrien à réaliser ses aspirations légitimes.”

Et cet embargo sur l’or noir a été vivement condamné par Pékin et Moscou. Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, estime qu’il risque de mettre en péril la possibilité d’une approche commune.

Cette action a en tous cas le mérite de frapper directement au portefeuille du régime, 95% du pétrole exporté par la Syrie étant destiné à l’Union Européenne.

Ironie de l’histoire, Total, le groupe pétrolier français entend poursuivre sa production dans le pays dans les prochains mois, même s’il s’engage à respecter l’embargo.