DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scènes de liesse générale à Tripoli

Vous lisez:

Scènes de liesse générale à Tripoli

Taille du texte Aa Aa

Ils savourent leur révolution et la fin de la dictature après six mois d’intenses combats qui ont mené à la chute de Mouammar Kadhafi.

Tout au long de la nuit, hommes et femmes, habitants de Tripoli et des alentours, ont convergé à pied ou en voitures vers la place centrale de la capitale libyenne pour célébrer la fête de la libération.

Ivres de joie aussi ces femmes, en djellabah ou en tenue traditionnelle, accompagnées parfois de leurs filles, et qui reprennent en choeur les chants de la révolution.

“Nous avons de la compassion pour nos frères en Syrie et au Yémen. Que Dieu leur apporte la victoire et leur donne ce qu’il nous a donné, lance une habitante.”

“Vive la Libye libre, et sans Kadhafi, crie une jeune fille.”

Et au milieu des drapeaux de la révolution, on aperçoit aussi celui de la France, à qui l’on oublie pas de dire merci.

Quant à l’ancien guide, il est tourné au ridicule par la jeunesse aux sons de “Chafchoufa”, référence à ses cheveux en pagaille.

“Les Libyens sont descendus à nouveau sur la Place Verte, rebaptisée Place des Martyrs, pour fêter leur liberté. Et pour dire à Mouammar Kadhafi que l‘ère de la tyrannie est terminée et que le projet de Saif-al Islam d’une “Libye de demain” sera bien mis en place, mais par les Libyens eux-mêmes, déclare notre envoyé spécial, Jamel Ezzedini.”