DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les "indignés" israéliens ne faiblissent pas

Vous lisez:

Les "indignés" israéliens ne faiblissent pas

Taille du texte Aa Aa

C’est une des images fortes du mouvement contestation contre la vie chère qui a envahi les rues israéliennes le 14 juillet dernier : celle de ces tentes éparpillées le long de l’avenue Rotshild, l’artère historique et chic de Tel Aviv.

Au lendemain de la manifestation historique de samedi qui a rassemblé 300.000 à 450.000 personnes dans les rues de la ville, les “indignés” entendent maintenir la pression pour plus de justice sociale en Israël.

Alors, pour répondre à cette colère de la rue et d’une partie de la classe moyenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a promis la mise en place de réformes sur le logement et la consommation, sans toutefois revenir sur l’actuel budget du gouvernement.

Plus d’un demi-million de personnes ont défilé dans les rues de plusieurs villes de l‘état hébreu samedi soir pour réclamer des changements sociaux. Des manifestants qui ont repris en hébreu certains slogans de la révolution arabe dont s’inspire en partie cette mobilisation.