DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

5000 étrangers détenus, suspectés d'être des mercenaires

Vous lisez:

5000 étrangers détenus, suspectés d'être des mercenaires

Taille du texte Aa Aa

En Libye, les rebelles affirment détenir près de 5000 étrangers. La plupart sont suspectés d‘être des mercenaires à la solde de Kadhafi. Ils sont originaires du Tchad, du Soudan ou encore de Somalie. L’ONG Human Rights Watch appelle le gouvernement intérimaire à stopper les arrestations arbitraires. Le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU fait état de progrès, après la libération dimanche de douzaines de Somaliens.

Parmi les prisonniers, un groupe de 19 Ukrainiens qui clament leur innocence. Ils affirment être les employés d’une compagnie pétrolière, ils ont été arrêtés quand les rebelles sont entrés dans Tripoli. Ces derniers les accusent d‘être des snipers.

L’Union européenne a rappelé la nécessité de respecter le droit international et les droits de l’homme. Les rebelles affirment que les prisonniers sont bien traités.