DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nordstream sous pression dans la journée

Vous lisez:

Nordstream sous pression dans la journée

Taille du texte Aa Aa

C’est un enjeu colossal pour la Russie, tant sur le plan économique que politique : alimenter 25 millions de foyers d’Europe occidentale, pour asseoir encore un peu plus sa suprématie en matière d‘énergie. En pleine pré-campagne électorale, Vladimir Poutine a annoncé la mise sous pression aujourd’hui de Nord Stream, un nouveau pipeline destiné à acheminer du gaz sibérien sur le vieux continent.

“Nous nous défaisons progressivement, sereinement, du diktat des Etats de transit, à déclaré Vladimir Poutine.” Comprendre notamment l’Ukraine, avec laquelle la Russie est toujours en conflit au sujet du prix du gaz.

Il aura fallu près de 6 ans pour que ce nouveau pipeline finisse par voir le jour. Avant sa mise sous pression, le tube a été accordé il y a quelques jours au gazoduc européen OPAL, dans le sud-ouest de la Russie. Le prochain stade consiste maintenant à le remplir d’azote pour des questions de sécurité.

Quant aux livraisons de gaz, elles pourraient commencer dans un mois, selon le premier ministre russe.

Vyborg, sur les bords de la mer Baltique, sera le point de départ de ce gazoduc long de 1224 km qui transitera par les eaux territoriales russes, finlandaises, danoises, jusqu‘à la ville allemande de Greifswal, sa destination finale.

Une aubaine pour la Russie qui détient 51% des parts de l’opérateur, et parvient ainsi à contourner les pays voisins où transite l’essentiel de son gaz destiné à l’Europe.