DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La France et l'Allemagne apportent une lueur d'espoir à la Grèce

Vous lisez:

La France et l'Allemagne apportent une lueur d'espoir à la Grèce

Taille du texte Aa Aa

Athènes espère obtenir bientôt le feu vert de la zone euro à un deuxième plan de sauvetage. Les députés français sont les premiers de la zone euro à avoir approuvé ce mercredi l’aide à la Grèce. Une aide de 109 milliards, plus 50 milliards apportés par les banques et assureurs européens. L’aide à la Grèce va accroître l’endettement français d’environ 15 milliards d’euros d’ici 2014.

Plutarchos Sakellaris, le vice-président de la banque européenne d’investissement, se veut rassurant : “la Grèce a un potentiel productif et des avoirs importants, et je suis sûr que beaucoup d’argent va permettre de financer de bons investissements.”

L’application du plan de sauvetage de la Grèce ne pourra démarrer qu’en janvier. Les états membres rechignent à donner leur feu vert, certains par peur des conséquences pour l’euro.

Une idée fausse pour Klaus-Heiner Lehne, membre du parlement européen : “Je pense que l’euro n’est pas un problème. L’euro et sa valeur ne sont pas en danger, on parle de dettes nationales de pays membres de l’UE qui n’ont pas géré leurs limites. Ils ont besoin d’aide et vont en avoir mais cela n’a aucun lien avec l’euro.”

En Allemagne, la Cour constitutionnelle a jugé légales les aides promises par Berlin à la Grèce, ouvrant la voie à l’approbation du plan par le Bundestag.