DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

11 septembre : dix ans de menace terroriste

Vous lisez:

11 septembre : dix ans de menace terroriste

Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis n’oublieront jamais le 11 septembre 2001, l’histoire non plus. Les attaques d’Al-Qaida ont mis fin au mythe d’une Amérique invulnérable. En changeant la nature de la menace, elles ont changé le monde.

Sur les ruines des twin towers, désormais “Ground Zero”, le président George W. Bush faisait une promesse aux sécouristes: “Je vous entends. Le reste du monde vous entend. Et les individus…. Et les individus qui ont détruit ces bâtiments, nous entendront tous, bientôt.”

Il apparaît très vite que les terroristes ont pu atteindre leurs objectifs sur le sol américain à la faveur d’un manque de vigilence des services de renseignement.

La plupart des kamilazes du 11 septembre, des hommes de plusieurs nationalités, avaient été entraînés par Al-Qaida dans des camps clandestins en Afghanistan.

C’est là que leur chef, Oussama Ben Laden et ses lieutenants avaient établi leur base, sous la protection du régime des Taliban.

Les Etats-Unis déclarent la guerre à Al-Qaida : des milliers de soldats sont envoyés en Afghanistan pour démanteler le réseau terroriste et capturer ses chefs. Mais le terrorisme international est un ennemi insaissisable…

C’est à Bali, en octobre 2002, qu’il frappe de nouveau. Plus de 180 personnes, dont de nombreux touristes, périssent dans des attentats revendiqués par la Jemaah Islamiah, proche d’Al-Qaida.

En 2003, les Américains renversent le régime de Saddam Hussein et tentent d’exporter la démocratie en Irak. Al-aida profite de la confusion pour infiltrer le pays. Un nouveau front s’ouvre dans la guerre contre le terrorisme.

Le terrorisme islamiste frappe aussi en Europe. A Madrid en mars 2004, une série de bombes placées dans des trains font 191 morts et 1.500 blessés.

Et puis en juillet 2005, des terroristes, tous de nationalité britannique cette fois, tuent 52 personnes en faisant exploser leurs bombes dans les transports en commun londoniens.

En 2008, les attaques coordonnés de Bombay font 174 morts. Un rappel sanglant de l’ampleur de la menace liée à Al-Qaida.

Toujours concentrés sur la traque de Ben Laden, les Americains parviennent à leurs fins le 2 mai 2011 : ils abattent leur ennemi numéro 1 dans cette maison du Pakistan.

Les drones de la CIA ont tué plus d’un millier de combattants d’Al Qaida, mais le numéro deux du réseau, Ayman al-Zawahiri, a repris les commandes.

“Vous savez, à ce stade, on recense 10 à 20 meneurs entre le Pakistan, le Yémen, la Somalie et Aqmi – Al-Qaida au Magreb islamique, en Afrique du Nord. Si nous pouvons les avoir, je pense que nous pouvons vraiment vaincre stratégiquement Al-Qaida,” estime le secrétaire américain à la Défense, Leon Pancetta.