DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : de plus en plus de SDF, issus de la classe moyenne

Vous lisez:

Grèce : de plus en plus de SDF, issus de la classe moyenne

Taille du texte Aa Aa

Le nombre de sans domicile fixe a augmenté de 25% en deux ans en Grèce.

Inutile d’en chercher les causes ailleurs que dans la crise économique : selon l’ONG Klimaka, qui leur vient en aide en termes de services et d’abri, la récession et l’austérité produisent des SDF, de “nouveaux SDF” : ni immigrants, ni alcooliques, ni malades mentaux.

“La nouvelle génération de SDF, les “nouveaux SDF” comme on les appelle, le sont devenus pour des raisons économiques, analyse Aris Violatzis, psychologue de l’ONG Klimaka.

Ils sont sans-emploi, ils viennent de la classe moyenne, et ils avaient jusque là un mode de vie satisfaisant.”

Le profil type de ces nouveaux sans domicile fixe : des citoyens entre 45 et 60 ans, ayant perdu leur emploi, leur affaire ou leur maison.

“J’ai travaillé dans le bâtiment durant 27 ans, jusqu‘à ce que ce secteur soit touché par la crise, ensuite ça a dégénéré, et je me suis retrouvé dans la rue.”, témoigne Kostas Papatheodorou.

L’ONG Klimaka estime qu’entre 17 et 20 000 personnes sont devenues SDF depuis 2009.

Au mois de mai, le taux de chômage a atteint 16.6% en Grèce.