DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ground zero : dix ans après, un lieu de mémoire

Vous lisez:

Ground zero : dix ans après, un lieu de mémoire

Taille du texte Aa Aa

Les débris se seront consummés pendant plus de cinq mois après les attentats.

Ici, il y a 10 ans, se dressait le World Trade Center, un ensemble de plus de 6 hectares dominé par les fameuses twin towers. Le 11 septembre 2001, les tours jumelles s’effondrent. Tout le complexe est balayé.

Les secouristes évitent tout d’abord d’appeler le site “Ground zero”- comprenez le niveau zéro, le néant.

Le nom lui est cependant resté, seul détail à faire consensus entre agences gouvernementales, assureurs et propriétaires. Les batailles d’intérêts ont retardé la reconstruction. Résultat : dix ans après, seul le mémorial est achevé.

“On s’est rendu compte que pour mener à bien ce projet, il nous fallait définir des priorités, explique Chris Ward, directeur des autorités portuaires. Avec le Maire, nous avons compris que la priorité pour le dixième anniversaire était de terminer le mémorial. Il fallait un lieu de recueillement collectif.’‘

L’inauguration du mémorial, situé à l’emplacement-même des tours jumelles, a lieu ce 11 septembre, en présence des seules familles des victimes. L’ouverture au public est prévue le lendemain. Un lieu haut en symboles.

“Ce sont les empreintes originales des tours du World Trade Center et autour de ces bassins, est inscrit le nom des victimes, décrit Craig Dykers, architecte sur le projet. C’est l‘élément clé de ce mémorial.”

Entre les deux bassins, un musée ouvrira ses portes l’an prochain. Construit avec des matériaux récupérés dans les ruines du World trade center, il abritera des expositions, des films, mais aussi des objets retrouvés dans les débris, comme une paire de chaussures, dont le propriétaire a survécu. La conservatrice du musée, Jan Ramirez, raconte :

“Leur propriétaire fait partie des occupants des tours qui doivent la vie au fait qu’ils soient descendus et sortis par l’escalator de Versey Street qui conduisait un bloc ou deux plus au nord. C’est là qu’il se trouvait quand il a entendu “courez, courez !” La tour nord, sa tour, était en train de s’effondrer.”

Enfin, 3 nouvelles tours ont aussi émergé de terre, l’une d’elle, “one World Trade Center” est le plus haut édifice de New York. Ses concepteurs expliquent que de son sommet, on voit la courbe de la terre. Un pied de nez à l’histoire et aux ennemis des Etats-Unis.

Au total, sept tours s‘élèveront sur le site. Des chênes blancs et des arbres balsamiques de Chine y seront plantés pour symboliser l’espoir et la renaissance