DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La dissidente chinoise Wang Lihong condamnée à neuf mois de prison


Chine

La dissidente chinoise Wang Lihong condamnée à neuf mois de prison

“Provoquer des troubles”, c’est le chef d’accusation préféré du régime chinois pour envoyer ses dissidents en prison. Wang Lihong en sait quelque chose. Cette militante des droits de l’Homme, qui est médecin, vient d‘être condamnée à neuf mois de prison par un tribunal de Pékin. Elle en a déjà passé six en cellule, mais elle ne baisse pas les bras. Wang Lihong va faire appel. Une délégation de diplomates occidentaux, venue la soutenir, n’a pas pu assister à l’audience.

Son fils y a été autorisé, et il raconte :

“Je pense que vous savez tous que je suis innocente, a dit ma mère, et le juge a répondu : Eh bien, nous avons une compréhension différente”. Wang Lihong connaît cette différence de vue depuis 1989, lorsqu’elle avait participé activement aux manifestations de la place Tiananmen à Pékin. Elle sait que la dissidence en Chine est une lutte sans fin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Menace terroriste à l'approche du dixième anniversaire du 11-Septembre