DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Syriens veulent des observateurs internationaux

Vous lisez:

Les Syriens veulent des observateurs internationaux

Taille du texte Aa Aa

Lors de grandes manifestations ce vendredi, notamment à Damas, l’opposition syrienne, qui compte de nouveaux morts jour après jour, a appelé la communauté internationale à envoyer dans le pays des observateurs internationaux.

Si les Etats-Unis veulent presser l’ONU en vue d’une résolution, la Russie, elle, y est réticente. Explications du président russe, hier sur Euronews :

“La situation ne doit pas être idéalisée, nous devons procéder selon un équilibre des forces et des intérêts. Nous sommes prêts à soutenir une variété d’approches, mais elles ne doivent pas être fondées sur une condamnation unilatérale des actes du gouvernement et du président Assad.

Il faut au contraire envoyer un message fort à toutes les parties du conflit et leur dire qu’il est dans leur intérêt de s’asseoir et de négocier pour mettre fin à l’effusion de sang.”

Dmitri Medvedev n’a pas hésité à qualifier certains membres de l’opposition de terroristes.

Dans le même temps, une délégation de l’opposition syrienne s’est rendue à Moscou pour plaider sa cause… Ammar Qourabi, directeur de l’Organisation nationale syrienne pour les droits de l’Homme, est inquiet :

“Nous espérons que Moscou ne répètera pas l’erreur commise en Libye. La reconnaissance tardive du Conseil de Transition Libyen a mis la Russie en position de retardataire sur ce qui se passait en Libye. Nous ne voulons pas que ce scénario se répète en Syrie et nous avons demandé aux Russes qu’ils n’attendent pas trop tard pour agir”.