DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama s'attaque au chômage, en espérant rallier ses adversaires républicains

Vous lisez:

Obama s'attaque au chômage, en espérant rallier ses adversaires républicains

Taille du texte Aa Aa

“Emploi, emploi”, Barack Obama n’avait que ce mot à la bouche. Le président américain croit dur comme fer au plan qu’il a présenté jeudi soir aux élus de la Chambre et du Sénat réunis. Ce plan pèse lourd – l‘équivalent de 321 milliards d’euros – et il a pour but de secouer l‘économie américaine, qui stagne depuis la récession entre 2007 et 2009. Le taux de chômage dépasse 9%.

“Le but est de remettre plus de gens au travail et davantage d’argent dans la poche de ceux qui travaillent. Ce plan va créer plus d’emplois pour les ouvriers du bâtiment, pour les professeurs, plus d’emplois pour les anciens combattants et pour les chômeurs de longue durée. Ce plan donnera un électrochoc, a poursuivi Barack Obama, à une économie qui a calé; il donnera confiance aux entreprises car si elles investissent et embauchent, il y aura des clients pour leurs produits et leurs services. Vous devriez adopter ce plan immédiatement”. 65 milliards de dollars permettront notamment aux petites et moyennes entreprises américaines d’alléger leurs charges sociales, 85 milliards seront consacrés au maintien des emplois dans le service public. Des investissements seront également faits dans les infrastructures. Mais adopter le projet de loi “immédiatement”, comme l’a réclamé maintes fois Barack Obama, ce n’est pas gagné. Les républicains rechignent, comme ils l’ont fait au début de l‘été pour relever le plafond de la dette américaine.