DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveau bras de fer entre la population grecque et son gouvernement

Vous lisez:

Nouveau bras de fer entre la population grecque et son gouvernement

Taille du texte Aa Aa

La rentrée sociale en Grèce débute par une réelle confrontation entre la rue et le gouvernement.

Salonique va servir de ville-test. Les propriétaires des cafés-restaurants y baissent leurs rideaux, non pas par crainte des manifestants, mais parce qu’ils sont solidaires. Ils protestent contre l’augmentation spectaculaire de la TVA, qui passe de 13% à 23%. “La crise nous a déjà affectés terriblement, témoigne l’un d’entre eux. Notre chiffre d’affaires baisse de 35%, voire 45%. En juillet-août, c‘était encore pire”.

Les patrons de restaurants s’associent aux chauffeurs de taxi en grève, aux étudiants et “indignés” grecs qui manifestent ce samedi. Tous partent en guerre, notamment à Athènes, contre le nouveau plan d’austérité que le gouvernement socialiste de Georges Papandréou a promis d’appliquer. “Nous voulons que le gouvernement annule toutes ses dernières mesures d’austérité, explique une manifestante retraitée, notamment dans les secteurs de la santé et de l‘éducation. Nous sommes aussi opposés aux taxes sur les retraites”. Mais la Grèce est déjà au bord du gouffre financier. Si elle ne répond pas aux exigences de l’Union européenne et du FMI, elle risque de tomber hors de la zone euro.