DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première visite d'un dirigeant britannique en Russie depuis 2006

Vous lisez:

Première visite d'un dirigeant britannique en Russie depuis 2006

Taille du texte Aa Aa

David Cameron est en Russie pour 48 heures. Les relations entre la Grande-Bretagne et le Kremlin sont instables depuis l’assassinat à Londres en 2006 de l’ancien agent russe Litvinienko.

David Cameron doit s’entretenir avec le président Medvedev et avec le Premier ministre Vladimir Poutine.

Récemment, BP a vu tomber à l’eau un projet très important d’exploration de l’Arctique avec Rosneft. D’ailleurs il y une douzaine de jours, les bureaux moscovites du géant pétrolier britannique ont été perquisitionnés, dans le cadre de l’enquête liée à son alliance avortée avec le groupe russe.

Surtout, Moscou a toujours refusé d’extrader Andreï Lougovoï, le principal suspect du meurtre d’Alexandre Livinienko.

Ce transfuge des services secrets russes, très critique vis-à-vis du Kremlin, avait été mortellement empoisonné avec une substance radioactive le polonium 210, en novembre 2006.

Les responsables britanniques n’attendent pas de miracles de ce voyage, le premier d’un dirigeant britannique en Russie depuis 2006.