DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Automobile : au Salon de Francfort l'optimisme est de rigueur

Vous lisez:

Automobile : au Salon de Francfort l'optimisme est de rigueur

Taille du texte Aa Aa

Les constructeurs automobiles réunis à Francfort se veulent optimistes : il se disent mieux armés pour affronter la crise qu’il y a trois ans en 2008 quand Lehman Brothers a fait faillite. A Francfort, très peu tablent sur une récession, même si l‘époque des vaches grasses est révolue et des temps difficiles s’annoncent. Notamment à cause de la crise des dettes souveraines en zone euro.

“Cette crise semble s‘éterniser, affirme Nick Reilly le Pdg de General Motors pour l’Europe. Il y a combien de temps déjà qu’on a décidé de secourir la Grèce ? Et nous sommes toujours en train de discuter des moyens à mettre en œuvre ? On a besoin de plus de clarté là-dessus sinon on va provoquer un manque de confiance chez les consommateurs”.

A Francfort, derrière un optimisme de rigueur, l’inquiétude des constructeurs et des équipementiers automobiles est palpable face à la crise de l’euro et la faiblesse de la croissance mondiale.