DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise grecque : rumeurs, méfiance et hésitations sur les bourses européennes

Vous lisez:

Crise grecque : rumeurs, méfiance et hésitations sur les bourses européennes

Taille du texte Aa Aa

Au lendemain d’une journée noire, les valeurs bancaires françaises sont reparties à la hausse sur fond de rumeurs d’une initiative franco-allemande. Rumeurs finalement démenties. Aucun communiqué n’a été publié en revanche une téléconférence se tiendra demain entre Nicolas Sarkozy, Angela Merkel et le Premier ministre grec, Georges Papandréou. Une nouvelle tentative de rassurer des marchés, de plus en plus méfiants quand à l‘évolution de la situation, comme l’explique Lionel Jardin, analyste : “le tabou d’abandonner la Grèce, depuis lundi, ce n’est plus un sujet tabou. Par contre, concrètement, pour réaliser cela, il y a un problème car il n’y a aucun plan dans Masstricht pour lâcher la Grèce. Ce qui veut dire que l’on ne sait pas comment faire”.

En visite en Finlande, la chancelière allemande a tenté d‘éteindre l’incendie allumé ce lundi par son ministre de l‘économie qui avait évoqué l‘éventualité d’un défaut de paiement de la Grèce.

Angela Merkel a souligné que tout était fait pour empêcher ce scénario du pire. “Nous le souhaitons tous et nous trouverons un moyen d’y parvenir”, a t-elle dit.

Sous pression de ses créanciers, le gouvernement grec multiplie les mesures d’austérité et fait face à une série de conflits sociaux. Aujourd’hui les chauffeurs de taxi ont notamment manifesté pour protester contre la libéralisation de leur activité.