DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : Amnesty dénonce des crimes de guerre dans les deux camps

Vous lisez:

Libye : Amnesty dénonce des crimes de guerre dans les deux camps

Taille du texte Aa Aa

En Libye, Amnesty international publie un rapport accablant sur les crimes de guerre commis dans le pays. Le régime de Mouammar Kadhafi est accusé de crimes contre l’humanité, mais aussi les combattants du Conseil national de transition, montrés du doigt pour les abus commis, qui constituent dans certains cas des crimes de guerre.

“je pense, explique Claudio Cordone, d’Amnesty, que c’est important que le CNT, parmi tous les défis auxquels il fait face, mette la priorité sur les centres de détention, parce que chaque jour des gens y sont amenés, battus; c’est même arrivé en notre présence, et il y a de gros risques d’abus. Il n’y a pas de processus judiciaire et c’est important que les autorités s’occupent de ces centres de détention.”

Amnesty regrette que le CNT minimise les crimes commis par les rebelles, comme s‘évertue à le faire le ministre de la Justice par intérim. Le CNT ne semble pas disposé non plus à punir ceux qui ont violé les droits de l’Homme dans son camp : “Je ne pense pas que ce soient des crimes de guerre, dit Mohammed Al-Alagi. Ce ne sont pas des militaires, juste des gens ordinaires. Il y a peut- être eu des erreurs commises, mais on ne peut pas parler de crimes de guerre.”

Des crimes de guerre, il y en a sans doute une longue liste, comme pointe Amnesty. A commencer par cette découverte macabre dans une ferme non loin de Tripoli. 50 corps carbonisés, abattus par les forces pro-Kadhafi, juste avant la prise de Tripoli.