DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

ReAnimania, grand-messe arménienne du film d'animation

Vous lisez:

ReAnimania, grand-messe arménienne du film d'animation

Taille du texte Aa Aa

A compter de ce mercredi, Erevan renoue avec sa passion de l’animation à l’occasion de la troisième édition de son festival international.

L’histoire d’amour de l’Arménie avec l’art de l’animation remonte à la fin des années 30. L’industrie a cependant fait les frais des ruptures politiques, comme l’explique le directeur du festival, Vrej Kassouny :

“il y a quelques années, quand on me demandait s’il y avait une industrie de l’animation en Arménie, je répondais : quasiment pas, parce qu’après l’effondrement de l’Union soviétique, on a tout laissé derrière nous et il a fallu reconstruire. C’est pourquoi nous avons baptisé ce festival “ReAnimania”, pour réanimer, reconstruire et redonner vie à l’industrie.”

Les objectifs de ReAnimania sont multiples : promouvoir le développement de l’industrie de l’animation, susciter des vocations en présentant les meilleures réalisations internationales, mais aussi offrir une arène de discussion et d‘échange aux professionnels d’orient et d’occident.

“Au début, on s’est concentré sur des réalisations internationales pour monter le festival pour réunir les acteurs de l’industrie et leur permettre de nouer des liens, poursuit Vrej Kassouny. A présent, nous nous concentrons sur les productions régionales pour leur donner un tremplin vers l’international.”

Car ReAnimania, c’est aussi un marché sur lequel se rencontrent artistes, réalisateurs, producteurs et distributeurs.

Cette année, le festival fait la part belle aux films d’animation turcs. Remise des prix le 19 septembre.