DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La commission étudie l'option des euro-obligations

Vous lisez:

La commission étudie l'option des euro-obligations

Taille du texte Aa Aa

Ce dossier sensible a fait l’objet d’un débat ce matin au Parlement européen à Strasbourg en présence du président de la Commission José Manuel Barroso et de son commissaire aux affaires économiques et monétaires, Olli Rehn.

Le ministre polonais des finances dont le pays assure la présidence tournante de l’Union est alarmiste. “Je lance un appel solennel aujourd’hui, il n’y a plus aucun doute, nous sommes en danger, l’Europe est en danger”.

José Manuel Barroso s’est voulu plus optimiste : “Aujourd’hui, je tiens à confirmer que la Commission présentera bientôt des options pour l’introduction d’euro-obligations. Ce dont nous avons besoin maintenant c’est que la Grèce réalise complètement son programme de réformes et que les Etats membres ratifient l’accord du 21 juillet”.

Une option se rapprochant d’euro-obligations avait été rejetée en mai 2010 et le mois dernier, Paris et Berlin ont estimé que cela n‘était pas envisageable à court terme car l’Europe ne disposait pas d’une union économique et financière suffisante.