DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: Angela Merkel exclut une nouvelle fois les euro-obligations

Vous lisez:

Allemagne: Angela Merkel exclut une nouvelle fois les euro-obligations

Taille du texte Aa Aa

Le projet de créer des euros-obligations n’est pas du tout soutenu par l’Allemagne face à la crise financière. Lors de l’inauguration du Salon de l’Automobile de Francfort, la chancelière Angela Merkel a répété ce jeudi qu’elle excluait cette option, avancée notamment par la Commission européenne.

“L’euro a fait ses preuves, a estimé Angela Merkel, alors qu‘économistes et marchés s’interrogent sur l’avenir de la monnaie unique. (…) Je suis convaincue que les mesures que nous avons commencé à mettre en place vont aider à surmonter la crise, mais seulement si nous franchissons les étapes les unes après les autres et si nous ne précipitons pas les choses par la recherche d’une seule solution, comme par exemple les euro-obligations. Je pense que les euros-obligations sont une erreur”.

En août, Paris et Berlin avaient déjà exprimé leurs réticences face aux euro-obligations.

Le moteur franco-allemand s’est dit ce mercredi convaincu que l’avenir de la Grèce est dans la zone euro.

A Athènes, le dialogue de sourds se poursuit entre ceux qui manifestent contre l’austérité et le gouvernement pressé par ses créanciers de se serrer la ceinture.

Ce jeudi, ce sont des malentendants qui ont protesté devant le ministère des Finances contre la perte de dizaines de milliers d’euros de subventions.

Avec Reuters