DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Menace d'attaques dans les magasins Ikéa

Vous lisez:

Menace d'attaques dans les magasins Ikéa

Taille du texte Aa Aa

Après les “bombes”, le chantage et l’expiration de l’ultimatum, la célébre chaîne d’ameublement suédoise est sur ses gardes.

La direction d’Ikéa avait jusqu‘à ce vendredi pour verser six millions d’euros à un gang de racketteurs qui la menaçait d’attentat à la bombe. On ne sait pas si la rançon a été payée, mais les polices européennes seraient sur la piste d’un groupe de criminels. Une piste qui les mène en Pologne.

Les malfaiteurs seraient très mobiles et n’hésiteraient pas à parcourir des milliers de kilomètres pour déposer leurs engins explosifs et brouiller les pistes.

Depuis le mois de mai, plusieurs magasins ont été la cible d’actes de vandalisme dans toute l’Europe, en France, en Belgique, aux Pays-bas, en Allemagne et en République tchèque. A Prague, le 2 septembre dernier, un engin explosif, potentiellement meurtrier, avait pu être désamorcé. C’est ce même jour que l’ultimatum et la demande de rançon avaient été adressées au siège de l’entreprise à Stockholm.

Depuis cette date, la sécurité est renforcée dans tous les magasins.