DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise de l'euro : les marchés boursiers toujours pessimistes lundi soir

Vous lisez:

Crise de l'euro : les marchés boursiers toujours pessimistes lundi soir

Taille du texte Aa Aa

Les marchés boursiers européens sont à nouveau très pessimistes sur la résolution de la crise de la dette en zone euro : lundi soir en clôture les indices phares de ces marchés terminent en repli de plus de 2%, voire 3%. L’Eurostoxx 50, qui comprend les titres des grands groupes européens, recule également de près de 3%. Les marchés d’Europe occidentale étaient dans le rouge dès le début de la séance de lundi : ils le sont restés, mais dans de petits volumes d‘échanges.

“C’est important pour les marchés d’avoir de la stabilité et de la sécurité, affirme un de nos analystes, Oliver Roth de Close Brothers Seydler Bank à Francfort. Actuellement cette stabilité n’est pas garantie à cause de la situation difficile en Grèce. C’est pourquoi il y a tellement de pression sur les investisseurs après la reprise la semaine dernière. Mais la nature de cette reprise était uniquement technique”.

Cette journée de lundi est importante pour la Grèce, dont le ministre des finances Evangelos Venizelos sera en contact en téléconférence avec les représentants de la troïka des créanciers de la Grèce, qui attendent des preuves du respect des engagements budgétaires grecs.

“C’est une semaine très difficile pour le pays, pour la zone euro, pour tous ceux d’entre nous et pour moi personnellement, a expliqué Evangelos Venizelos. Le problème de l’Europe, comme ça a été prouvé, est un problème politique et institutionnel”.

L’euro est toujours relativement faible par rapport au dollar, à 1 dollar 3640, et les cours du pétrole brut sont toujours en baisse malgré leur haut niveau : 109 dollars et 80 cents pour le baril de Brent notamment.