DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

DSK sur TF1 : les Français entre compassion et indignation

Vous lisez:

DSK sur TF1 : les Français entre compassion et indignation

Taille du texte Aa Aa

Les unes de la presse française étaient ce lundi matin quasi-unanimement consacrées à l’intervention télévisée de Dominique Strauss-Kahn. Les Français, si l’on en croit l’audience record du journal télévisé de TF1, se passionnent pour cette affaire qui a, entre autres, mis en évidence un profond clivage droite-gauche :

Jack Lang, Parti Socialiste :

“Je trouve qu’il a apporté toutes les réponses qu’on pouvait attendre, sur les incidents qui se sont produits à l’hôtel Sofitel, sur la procédure qui l’a mis en accusation, sur la levée des charges.”

Son de cloche bien différent mais prévisible de la part du parti de la majorité présidentielle.

Jean-François Coppé, UMP :

“J’ai surtout trouvé que cette émission, qu’on nous présentait comme inévitable, était dérisoire et triste.”

Avis très partagés parmi le public également… Entre compassion, indignation, et méfiance :

“Ca sentait pas vraiment la franchise, déclare cet homme, ça sentait plutot la préparation et un peu l’hypocrisie, j’ai trouvé.”

“Il a reconnu des erreurs, effectivement, selon cette femme, qu’il a commis une faute, on peut pas lui demander plus non plus.”

Un point qui a suscité beaucoup de réactions en particulier, c’est l’apparente préparation à l’avance de l’interview entre la journaliste Claire Chazal et DSK… L’avocate féministe Gisèle Halimi est allée plus loin en parlant d’“entretien de connivence”.