DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ordre d'expulsion suspendu pour les gens du voyage de Dale Farm

Vous lisez:

L'ordre d'expulsion suspendu pour les gens du voyage de Dale Farm

Taille du texte Aa Aa

C’est une petite bouffée d’oxygène pour les gens du voyage de Dale Farm menacés d’expulsion en Angleterre.

Sur injonction d’un juge, les autorités locales ne pourront pas évacuer avant une audience, prévue vendredi, les dizaines de familles près de Basildon, à 40 km à l’est de Londres. Elle se préparaient à s’opposer aux huissiers et aux forces de l’ordre.

“La seule solution pacifique, c’est que la municipalité nous procure un domicile. Et pas des briques. Nous voulons vivre comme des gens du voyage. Nous sommes des Gitans, alors pourquoi ne pas nous laisser vivre comme tels ? s‘époumonait une résidente.

Les familles sont sous le coup d’une mesure d’expulsion pour avoir construit illégalement leurs logements. Or, bon nombre d’entre elles sont propriétaires de ces terrains. Les autorités locales tentent de les expulser depuis le début des années 1990.

“Il s’agit d’une question de légalité. La loi sur la criminalité a été violée. Il s’agit d‘équité.(…) Mais nous nous préoccupons aussi de l’aspect humanitaire, expliquait ce lundi un conseiller municipal de Basildon, avant que l’injonction ne tombe en fin d’après-midi.

En août, deux experts des droits de l’Homme des Nations Unies dans les domaines du logement et des minorités avaient appelé le gouvernement à suspendre cette décision d’expulsion.

Avec AFP et Reuters